Précédent

ⓘ Standard & Poor's




Standard & Poors
                                     

ⓘ Standard & Poors

Standard & Poors est une filiale de McGraw-Hill qui publie des analyses financières sur des actions et des obligations. Cest une des quatre principales sociétés de notation financière, avec Moodys, Fitch Ratings et Dagong.

Elle est connue sur le marché américain pour son indice boursier S&P 500, pour son pendant australien, le S&P 200, ainsi que pour léquivalent canadien, le S&P TSX.

                                     

1. Histoire

Ses origines remontent aux activités de son fondateur Henry Poor en 1860.

Le 5 août 2011, lagence de notation abaissait la note attribuée à la dette publique à long terme des États-Unis de "AAA", la note maximale, au niveau immédiatement inférieur "AA+", ce qui n’était pas arrivé à ce pays depuis 1917. Elle qualifiait de "négative" sa perspective à long terme, avec la possibilité d’une nouvelle baisse de la notation dans les deux ans à venir et justifiait sa décision, entre autres critères, par les "risques politiques" de voir le pays prendre des mesures insuffisantes contre son déficit public. La note de la dette à court terme attribuée par Standard & Poors restait cependant inchangée à "A-1+". Parmi les éléments économiques à lappui de cette dépréciation figurait initialement une projection de dette de deux mille milliards de dollars qui avait été comptabilisée deux fois par erreur. Malgré la reconnaissance implicite de cette erreur, Standard & Poor’s maintenait et justifiait la dégradation de la dette à long terme. Lincident jetait un doute grave sur la crédibilité et le sérieux des agences de notation financière en général et de S & P en particulier, qui pourrait faire lobjet dune enquête de la Securities and Exchange Commission SEC. Ce manque de rigueur sillustrera à nouveau le 10 novembre 2011, date à laquelle la société annonce par erreur à certains de ses abonnés que la "note" de la France a été dégradée alors quil nen est rien, avec comme conséquence un suivi plus poussé de lentreprise par lAutorité européenne des marchés financiers. Mais dans ce cas-ci elle déclara ne pas avoir lintention de toucher à la note de la France. Le 13 janvier 2012 elle finit par baisser la note de la France de AAA à AA+ et à 13 autres pays de lUnion européenne. Seuls 14 pays au monde conservent la note maximale de AAA, dont 7 font partie de lUnion Européenne.

Standard & Poors est lobjet depuis août 2011 dune enquête de la Securities and Exchange Commission SEC, lagence fédérale américaine chargée de surveiller les marchés financiers, concernant sa notation dune émission de titres structurés en 2007 CDO juste avant leffondrement du marché immobilier, correspondant au début de la crise dite des subprimes, à lorigine de la crise financière de 2007 à 2011.

En novembre 2012, Standard & Poors a été condamné par la justice australienne pour avoir effectué des notations trompeuses en notant AAA des produits financiers qui étaient en fait toxiques,

En février 2013, le département de la Justice DOJ, ministère de la Justice des États-Unis, lattaque pour avoir gonflé le taux des bons hypothécaires afin daugmenter les intérêts des actionnaires, et veut le condamner à une amende de 5 milliards de dollars. Un accord à lamiable lui permet de ne payer quun milliard de dollars.

En janvier 2015, S&P signe un accord avec Securities and Exchange Commission SEC, qui inclut une amende 77 millions de dollars et linterdiction de noter des titres de biens immobiliers aux États-Unis pendant 1 an.

En août 2015, Standard and Poors, lance un indice S&P 500 des "valeurs catholiques" à destination des investisseurs croyants. Toutes les entreprises ne répondant pas aux critères moraux de lÉglise ne sont pas notées par cet indice.

                                     

2. Publications

Standard & Poors publie 48 fois par an une lettre dinformation hebdomadaire danalyse du marché boursier. Intitulée The Outlook, littéralement "Perspectives", elle est disponible aux abonnés en édition papier et électronique.

                                     
  • banque, selon les agences internationales de notation financière Standard Poor s et Moody s, a obtenu en 2009 respectivement les notes AA A - 1 et
  • financière chinoise, semblable aux grandes agences de notation que sont Standard Poor s Moody s et Fitch, bien qu elle soit beaucoup moins influente que
  • taux sont élevés. Le 17 mars 2011, l agence de notation financière Standard Poor s augmente la note de la dette à long terme de Bogota, la faisant passer
  • notation financière internationale. Ses principaux concurrents sont Standard Poor s S P Moody s et Dagong. La société a été fondée par John Knowles
  • membres et a reçu les meilleures évaluations données par A. M. Best, Standard Poor s et l Association de normalisation du marché de l assurance. C est
  • Moody s, suivi par l annonce d élections anticipées la réaction de Standard Poor s à l accord politique sur le relèvement du plafond d endettement des
  • foulée, trois autres agences de services financiers s imposent : Poor s en 1916, Standard Statistics Company en 1922, et Fitch Publishing Company en 1924
  • l investment grade : inférieure à Baa3 pour Moody s  inférieure à BBB - pour Standard Poor s et Fitch Ratings. Autre désignation correcte de ces obligations :
  • est un indice boursier mondial, pondéré et en temps réel créé par Standard Poor s S P l une des trois principales sociétés de notation financière
  • part des agences de notation financière: Fitch Ratings, Moody s et Standard Poor s Si la plupart des pays investis dans le projet sont des membres de

Les utilisateurs ont également recherché:

...
...
...